Aller au contenu principal

Émirats arabes unis Rapport de pays

Niveau de risque du pays

Faible

Vue d'ensemble

Executive Summary

L'impact de l'épidémie du virus COVID-19 est important, car la diminution du nombre de voyages dans le monde nuit à l'industrie du tourisme aux Émirats arabes unis et a fait baisser la demande mondiale de pétrole. IHS Markit prévoit que le PIB réel se contractera de 6,8 % en 2020, contre une croissance de 1,68 % en 2019. Cela devrait entraîner une dégradation des projets de construction existants - notamment à Dubaï - et une augmentation significative du taux d'émission de dette dans les Émirats.Les EAU ont mis en place une capacité de test et de suivi extrêmement efficace dans l'ensemble des émirats et il est peu probable que de nouvelles mesures de verrouillage soient imposées sans une augmentation importante des taux d'infection.La consolidation du pouvoir par le prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed bin Zayed al-Nahyan, signifie qu'il est peu probable que la politique intérieure des Émirats arabes unis subisse des changements importants, ce qui garantira que les Émirats arabes unis restent le partenaire de sécurité le plus fiable des États-Unis dans la région et augmentera les exportations de pétrole vers l'Asie. Le report de l'Expo 2020 de Dubaï a probablement été un embarras majeur pour la famille Al-Maktoum, et il augmente la probabilité qu'une aide monétaire supplémentaire soit nécessaire de la part d'Abu Dhabi. Le remaniement limité du gouvernement le 5 juillet maintient le contrôle d'Al-Nahyan sur les principaux portefeuilles, mais indique que le modèle économique de Dubaï met à rude épreuve les finances fédérales.L'accord de normalisation avec Israël ouvrira des opportunités commerciales, en particulier dans les secteurs du tourisme, des télécommunications et de la technologie, mais il est probable qu'il modifiera la nature des relations des EAU avec l'Iran.Il existe un risque élevé d'attaques iraniennes contre les ressources énergétiques maritimes et aériennes des Émirats. Sans une promesse précise de soutien américain, il est très peu probable que les dirigeants des Émirats arabes unis s'engagent dans une escalade militaire ou des représailles. Les contacts limités avec l'Iran sur les questions de garde-côtes dans le Golfe sont probablement des tentatives pour réduire la volonté déclarée de l'Ansar Allah de cibler les infrastructures stratégiques des Émirats.

Operational Outlook

Les EAU disposent d'une infrastructure de transport avancée et les gouvernements locaux comptent sur des investissements d'infrastructure à grande échelle pour stimuler la croissance. La bureaucratie est un obstacle dans les émirats du nord, bien qu'elle soit réduite si les entreprises sont situées dans des zones de libre-échange et si elles sont associées à des acteurs locaux influents. Les Émirats arabes unis sont très dépendants de la main-d'œuvre étrangère et le risque d'agitation ouvrière sporadique est le plus souvent lié au non-paiement des salaires et, parfois, à de mauvaises conditions de travail. La menace d'expulsion reste un moyen de dissuasion important contre les actions de grève.

Terrorism

La participation des EAU à la coalition dirigée par les Saoudiens au Yémen contre le Mouvement Houthi et à la coalition d'État anti-islamique et la normalisation avec Israël en font une cible d'attaques, les aéroports, les ports et les installations énergétiques bien sécurisés étant des cibles d'aspiration probables. Le risque d'attaques de militants est modéré et susceptible d'augmenter, avec des capacités croissantes démontrées par les menaces du Mouvement Houthi du Yémen en 2019 de frapper les ressources des EAU. Des forces de sécurité bien rémunérées, des critères de sélection rigoureux, un réseau de surveillance civile étendu à Abu Dhabi et à Dubaï, et une tolérance minimale à l'égard de l'extrémisme religieux réduisent la probabilité de réussite des attaques, le scénario le plus probable étant celui d'attaques à faible capacité visant des expatriés occidentaux ou des forces de sécurité dans des espaces publics.

Crime

Faible

Les Émirats arabes unis (EAU) sont une plaque tournante régionale pour les cartels du crime organisé, bien que leur activité soit généralement tournée vers l'extérieur et qu'elle n'ait pas d'impact direct sur les risques plus larges de sécurité dans le pays. Les autorités ont identifié la criminalité financière et la contrebande de drogue comme des problèmes particuliers à traiter, Dubaï et les Émirats voisins étant les plus touchés.

Il est fort probable que tous les espaces publics et les entrées des aéroports internationaux seront surveillés, l'accès dépendant fortement de la présentation de laissez-passer biométriques et de scanners de reconnaissance faciale, permettant l'identification de tout visiteur potentiel inscrit sur la liste noire du CCG et des agences internationales de sécurité. Les communications par téléphone portable sur tous les réseaux seront probablement surveillées de près par l'État, conformément à la législation antiterroriste en vigueur aux Émirats arabes unis, ce qui réduira la probabilité de comportements perturbateurs ou d'attaques terroristes organisées avec succès.

Le pays a fait l'objet de critiques de la part de groupes de défense des droits de l'homme en raison de la traite des êtres humains et des violations du travail des enfants. La prostitution est interdite mais reste très répandue ; le commerce du sexe aux Émirats arabes unis est généralement lié aux réseaux de traite des êtres humains. La plupart des crimes signalés concernent la majorité des expatriés, plutôt que des entreprises étrangères ou la minorité émiratie.

War Risks

Les tentatives des EAU pour désamorcer le risque de confrontation militaire avec l'Iran dans le Golfe ont de bonnes chances de réussir en dehors d'un conflit entre les Etats-Unis et l'Iran, bien que cela ait été compliqué par l'accord de normalisation entre les EAU et Israël. Il existe un risque élevé d'incidents navals contenus près des eaux non délimitées avec les EAU alors que l'Iran reste sous sanctions américaines. IHS Markit estime que l'agression iranienne et houthi en 2019, visant des cibles maritimes, d'hydrocarbures et aériennes aux EAU et en Arabie Saoudite, a démontré que les EAU ne s'opposeront probablement pas ouvertement à l'Iran dans le Golfe, préférant négocier à la place.

Social Stability

Faible

La tolérance zéro de l'État à l'égard de la dissidence, y compris en ligne, présente un faible risque de perturbation des activités commerciales par l'activisme politique ou social, en particulier l'Islam politique. Des systèmes de surveillance de l'État ont été déployés pour suivre les cas de COVID-19 dans les Émirats, et le taux de mortalité relativement faible signifie qu'il est très peu probable que des protestations contre les mesures d'endiguement du gouvernement aient lieu. Le gouvernement classe effectivement toutes les formes de dissidence contre l'État comme des actes de terrorisme. Les militants politiques se concentreront probablement plutôt sur le lobbying auprès du gouvernement par le biais des Majlis et Diwaniyas tribaux, une partie des partisans de l'opposition islamiste choisissant plutôt d'adopter des causes djihadistes.

Health Risk

Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement

Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut permettre d'éviter une vaccination inutile.

Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite : à mettre à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités de séjour

Typhoïde : si le séjour doit se dérouler dans des conditions d'hygiène précaire (pour les enfants : à partir de l'âge de deux ans).

Rage : pour des séjours prolongés en situation d'isolement (pour les enfants : dès qu'ils sont en âge de marcher).

Pour les enfants : Toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

Natural Risks

Relevons qu'il existe un risque significatif de déshydratation, du fait des températures estivales très élevées. De même, tempêtes de sable et inondations peuvent survenir et surprendre visiteurs et résidents, à l'image de celle ayant malmené Abou Dabi et sa population en avril 2011. Ces dernières ne sont pas rares ; en 2014, plusieurs villes du centre et du nord des Émirats avaient été touchées par des inondations, dues pour la plupart à des infrastructures d'évacuation des eaux insuffisantes voire défaillantes.

Transportation

Haute

L'aéroport international de Doubaï est considéré comme l'un des plus grands hubs, avec un des plus grand nombre de passagers au monde (80 millions en 2015). Il dessert 260 destinations réparties sur les cinq continents, grâce à la compagnie Emirates Airlines.

Le second aéroport de la ville, l'aéroport Al Maktoum, agit principalement comme aéroport commercial, accueillant majoritairement des cargos.

L'aéroport international d'Abou Dabi, desservi principalement par Etihad, la compagnie aérienne concurrente d'Emirates, est en pleine expansion.

En raison de tensions diplomatiques avec la Qatar, tous les vols au départ et à destination de ce pays ont été suspendus le 6 juin 2017 et ceci jusqu'à nouvel ordre. 

Le gouvernement américain a annoncé la mise en place de mesures de restrictions concernant les individus voyageant par avion vers les Etats-Unis. Désormais, les passagers en partance des Émirats vers les Etats-Unis ne pourront plus transporter en cabine des équipements électroniques d'un format supérieur à celui d'un téléphone portable (16 cm x 9.3 cm x 1.5 cm / 6.3 in x 3.5 in x 0.6 in). Ces équipements (ordinateurs portables, tablettes, e-readers, caméras, lecteurs DVD et jeux vidéo) devront désormais être placés dans les bagages voyageant en soute.

Les contrôles des bagages sont très stricts dans les aéroports émiratis. Les autorités diplomatiques françaises rappellent pour leur part à leurs ressortissants que « les autorités émiriennes conservent toute latitude pour accepter ou refuser l'entrée de ressortissants étrangers sur leur territoire. Plusieurs citoyens français ont ainsi été refoulés à leur arrivée aux Emirats arabes unis (notamment à Doubaï) par la police aux frontières et contraints de retourner vers leur lieu de départ, sans compensation des frais engagés (voyage, hôtel, etc.). Bien qu'aucune motivation ne soit formellement donnée aux voyageurs concernés, ces décisions, qui ne sont pas susceptibles de recours, s'inscrivent dans le cadre des mesures préventives prises par les autorités locales en matière sécuritaire, dans le contexte de la lutte contre le terrorisme ».

Le réseau routier est excellent, mais la conduite peut être dangereuse et les accidents nombreux, imputables notamment à une conduite dangereuse de la jeunesse émiratie (surtout les jeudis et vendredis soirs), à des axes routiers pas toujours éclairés, à une vitesse excessive ou encore à la présence d'animaux errants sur les voies. Les autorités sont strictes sur le respect du code de la route. Les radars automatiques sont très répandus et les amendes particulièrement élevées. Les Émirats pratiquent une politique de « tolérance zéro» quant à la conduite associée à la consommation d'alcool.

En cas d'excursions en 4X4 dans le désert, il est conseillé de ne pas voyager seul, d'informer ses proches de son itinéraire, de contrôler le bon état du véhicule avant le départ, de s'assurer de disposer de moyens de télécommunications fiables, de pièces mécaniques de rechange, de réserves suffisantes en eau et en essence, de câbles (ou de plaques de désensablage). Généralement, les voitures de location ne sont pas assurées pour les virées dans le désert.

Des taxis sont à disposition dans toutes les grandes villes, et sont fiables. Ils disposent tous de compteurs. A Doubaï, les taxis aux toits roses sont réservés aux femmes. La compagnie Uber est très bien implantée dans le pays.

Les bus Emirates Express assurent la liaison Doubaï-Abou Dabi, avec des départs toutes les 40 minutes, entre la gare routière d'Al Ghubaibah (Doubaï) et le terminal de Hazza bin Zayed (Abou Dabi). Le trajet dure presque deux heures. La compagnie Al ghazal assure aussi cette liaison, et dessert en plus la ville de Chârdjah.

La navigation de plaisance est possible, mais les eaux du Golfe sont politiquement sensibles. Certaines zones sont interdites d'accès. Les contrôles de la part des garde-côtes sont fréquents. Il importe d'être toujours en possession de son passeport.

Practical Information

Climat

Le climat des Emirats Arabes Unis est subtropical désertique et se caractérise par des températures élevées et de faibles précipitations.

L'été est très chaud et humide, l'hiver généralement doux. De décembre à mars, les températures sont comprises entre 10°C et 30°C ; elles peuvent atteindre 48°C l'été, avec un taux d'humidité de 100%.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 971
Police: 999
Pompiers: 999
Ambulances: 999

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises:

Niveau de risque
Critique Haute Moyen Faible Minimale