Aller au contenu principal

Islande Rapport de pays

Niveau de risque du pays

Faible

Vue d'ensemble

Executive Summary

L'Islande a mis en œuvre des mesures d'endiguement moins strictes que les autres pays européens, mais l'économie a tout de même décliné au cours du deuxième trimestre 2020 avant d'amorcer une reprise progressive au cours du second semestre. La production devrait poursuivre sa reprise progressive en 2021, en supposant qu'une deuxième vague de cas de coronavirus 2019 (COVID-19) soit évitée. La Banque centrale d'Islande (CBI) a réduit ses taux d'intérêt de 200 points de base au total depuis le début de l'année 2020, et a également commencé à acheter des actifs en mai. Bien que nous prévoyions que la politique monétaire reste inchangée pour le reste de l'année 2020, la CBI sera prête à agir si les conditions économiques se détériorent.Les priorités politiques du gouvernement continueront à se concentrer sur la réponse aux défis économiques liés à la COVID-19. L'Islande a été l'un des premiers pays européens à commencer à assouplir les restrictions réglementaires mises en place après le début de l'épidémie. Ces mesures se font par étapes ; chaque étape durera probablement jusqu'à trois semaines et les progrès réalisés dépendront de l'évolution de l'épidémie. Les restrictions de voyage seront probablement alignées sur l'espace Schengen. Depuis octobre 2019, l'Islande fait partie du Groupe d'action financière sur le blanchiment de capitaux (GAFI), une liste de pays qui n'ont pas pris de mesures suffisantes pour lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Tant que le pays n'aura pas complètement réussi - certaines réformes sont déjà en cours - les transactions vers l'Islande seront probablement soumises à un examen plus approfondi dans certains cas.

Operational Outlook

L'Islande accueille les investissements étrangers, mais avec des restrictions dans certains secteurs, notamment celui de la pêche. Le pays dispose d'une abondance d'énergie géothermique verte et bon marché. La main-d'œuvre est flexible, qualifiée, productive et fortement syndiquée ; les conventions collectives sont la norme. Les syndicats sont généralement apolitiques et décentralisés ; cependant, les dirigeants actuels considèrent les syndicats comme un outil de grand changement social et sont plus enclins à faire grève. Cela a été démontré au début de l'année 2020 et lors de la pandémie de coronavirus 2019 (COVID-19). Depuis octobre 2019, l'Islande figure sur la liste grise du Groupe d'action financière sur le blanchiment de capitaux (GAFI) pour insuffisance de la législation antiblanchiment. Les transactions à destination de l'Islande seront probablement soumises à un examen approfondi.

Terrorism

Faible

Les risques de terrorisme sont négligeables et le resteront probablement. Il y a peu de cibles importantes, à part une station radar de l'OTAN, et aucun groupe armé non étatique connu n'opère dans le pays. Toutefois, l'Islande a connu par le passé quelques attaques ou tentatives d'attaques à motivation politique. En 2012, un homme a fait exploser un engin explosif improvisé devant le bureau de la première ministre de l'époque, Jóhanna Sigurdardóttir, dans un désaccord sur sa politique ; il n'a pas été inculpé. Selon le rapport de la Commission nationale de la police, le club de motards des Hells Angels a proféré des menaces à l'encontre du ministre de l'Intérieur dans le cadre du refus de l'organisation de réformer la réglementation relative à la lutte contre le crime organisé.

Crime

Faible

Le taux de criminalité en Islande est très faible par rapport aux normes internationales. Pendant la pandémie de coronavirus 2019 (COVID-19), la criminalité a diminué. Les crimes violents sont rares, malgré un taux élevé de possession d'armes à feu. Le crime organisé est relativement mineur. La petite délinquance est surtout concentrée dans la capitale, Reykjavík. Les enquêtes et les poursuites en matière de criminalité financière ont connu une croissance exponentielle depuis l'effondrement financier et bancaire de 2008-2009, qui a vu la création d'un bureau spécial du procureur, dont les attributions et les ressources ont depuis été élargies. Toutefois, depuis octobre 2019, l'Islande figure sur la liste grise du Groupe d'action financière (GAFI) en raison de l'insuffisance des mesures de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

War Risks

L'Islande est confrontée à des risques négligeables de guerre civile ou interétatique, bien que le pays occupe une position géostratégique clé en cas d'éventuelles tensions mondiales futures. Bien qu'elle soit membre de l'OTAN, l'Islande n'a pas d'armée permanente, bien qu'elle maintienne une garde côtière et des défenses aériennes. Les pays de l'OTAN effectuent un déploiement périodique et rotatif d'avions de chasse pour patrouiller l'espace aérien islandais. L'Islande conteste la propriété de Rockall Island et de ses réserves de pétrole environnantes avec le Royaume-Uni, l'Irlande et le Danemark. Cependant, tout litige est susceptible d'être résolu au niveau diplomatique et il est extrêmement peu probable qu'il conduise à un conflit militaire.

Social Stability

Faible

Le grand public ne soutient guère le "comportement antisocial" perçu, qui limite l'incidence de l'activisme perturbateur. Les manifestations politiques et environnementales ont tendance à être pacifiques, visant à sensibiliser aux questions pertinentes, et n'ont pas pour but de perturber ou de nuire aux activités commerciales ou de causer des blessures. Les manifestations politiques sont devenues plus régulières à la suite des protestations qui ont suivi l'effondrement financier et bancaire du pays en 2008-2009. Les pratiques de corruption perçues resteront également un élément déclencheur probable des manifestations, comme ce fut le cas en novembre 2019. Le risque de manifestations en 2020 est atténué par les restrictions imposées aux grands rassemblements publics en raison de l'épidémie de coronavirus de la maladie de 2019 (COVID-19).

Health Risk

Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement

Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite : le vaccin doit être mis à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités du séjour

Pour les enfants : toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

Natural Risks

L'importante activité volcanique de l'île -abritant une centaine de volcans - présente d'importants risques d'éruption volcanique, ce qui n'est pas sans conséquence sur la navigation aérienne, tout particulièrement dans la partie sud du pays. Au printemps 2010, l'éruption du volcan Eyjafjöll et les projections de cendres en altitude avaient bouleversé, des jours durant, une partie du trafic aérien européen. Le 31 août 2014, pour la troisième fois en une semaine, une interdiction temporaire de trafic aérien avait été décrétée au-dessus du volcan Bardarbunga (le plus important du pays) après une nouvelle éruption de ce volcan sous-glaciaire. L'Hekla - un volcan situé au sud de l'Islande - bien qu'éteint depuis 16 ans, a connu des niveaux de pression croissants en juillet 2016 ; les géophysiciens ont dès lors déconseillé à tout individu de s'aventurer dans la région, en ce que le volcan pourrait rentrer en éruption à tout moment. Plus d'informations sur l'activité sismique, et sur les conséquences des éruptions volcaniques, sont disponibles sur les sites internet du Bureau Météorologique Islandais, de l'Agence de Protection Civile Islandaise, de l'Administration des Routes et des Littoraux Islandais, de l'Institut des Sciences de la Terre, et du Centre d'Avis en Cendres Volcaniques britannique.

Les conditions météorologiques parfois extrêmes, le risque sismique ainsi que l'isolement et l'absence d'infrastructures d'accueil dans certaines zones pousseront à la prudence les amateurs de randonnée et d'excursion en véhicules tous terrains. Les tempêtes et les inondations sont fréquentes. Pour obtenir des mises à jour en direct des conditions de fonctionnement des transports en commun, et de l'état des routes, veuillez consulter les sites internet de l'Administration des Routes et des Littoraux Islandais et de Safe Travel.

Pendant l'été, de sévères conditions météorologiques affligent l'île : de brusques baisses de température, de violentes bourrasques et des inondations subites, sont à anticiper.

Transportation

Faible

Des vols intérieurs desservent quotidiennement les principales villes islandaises.

Le voyageur étranger notera encore que l'Islande ne possède pas de réseau ferroviaire et, en dehors de Reykjavik et de quelques localités voisines, les villes ne sont pas dotées de services d'autobus. Cependant, tout le pays est desservi par des traversiers et des autocars interurbains.

Bien qu'un réseau d'autoroute relativement moderne relie les principaux centres urbains, les routes secondaires sont très limitées, et bien souvent non goudronnées. Le risque majeur dans les zones isolées est lié à l'absence de services d'urgence, et à la présence inattendue d'animaux sauvages sur les voies.

Le réseau de routes islandaises qui fait le tour de l'île n'est qu'à 25% goudronné, et n'est ouvert dans son intégralité que d'avril à septembre. De plus petites pistes sont ouvertes de mai/juin à la fin de l'été ; en fonction de l'importance des chutes de neige, elles peuvent rester ouvertes jusqu'à août. Ces pistes ne sont utilisables que par des véhicules tout terrain. Les véhicules touristiques et berlines sont interdits.

Les panneaux indicateurs sont rares, et écrits en islandais ; il est conseillé de préparer son voyage en amont, tout particulièrement lorsque l'on prévoit de voyager seul. Traverser des cours d'eau en voiture ou à pied ne doit être fait qu'avec les plus grandes précautions.

Les conditions climatiques peuvent être extrêmes. Voyager dans les Hautes Terres est déconseillé pendant l'hiver (octobre-avril) et en cas de conditions météorologiques difficiles en raison du vent et de la neige sur les routes. Des véhicules capables de faire du hors-piste sont nécessaires pour tout voyage dans une zone isolée, et ce uniquement sous la supervision de guides expérimentés. Des pneus-neige (non-nécessairement cloutés) sont obligatoires de novembre à avril ; ces dates peuvent changer d'année en année.

Practical Information

Climat

L'été, les températures sont assez douces et il fait jour très tardivement (de fin mai à mi-août). Fin juin, le soleil se couche à minuit et se lève à 3h du matin. On rencontre des aurores boréales à partir de fin août. En hiver, la nuit est très longue et les températures sont fraîches. Le temps est humide toute l'année et change plusieurs fois par jour. Novembre, décembre et janvier sont les mois les plus sombres de l'année.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 354
Police: 112
Pompiers: 112
Ambulances: 112

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises:

Niveau de risque
Critique Haute Moyen Faible Minimale