Aller au contenu principal

Maldives Rapport de pays

Niveau de risque du pays

Moyen

Vue d'ensemble

Executive Summary

Un transfert sans heurts de la présidence d'Abdulla Yameen à Ibrahim Mohamed Solih en septembre 2018 a réduit de manière significative la probabilité d'un état d'urgence répété, en particulier à Malé. La présidence de Solih restera probablement stable, compte tenu du large soutien des électeurs et de celui de l'ancien président Mohamed Nasheed, qui est maintenant président du parlement. En mars 2020, les Maldives ont imposé de sévères restrictions de circulation afin d'éviter une éventuelle épidémie de coronavirus 2019 (COVID-19), mais les activités touristiques ont rouvert depuis le 15 juillet et devraient être pleinement opérationnelles d'ici le troisième trimestre 2020. En raison de l'impact négatif global sur le tourisme, les revenus du pays provenant du tourisme, qui représentent directement environ 25 % du PIB, seront presque certainement affectés. Toutefois, étant donné l'importance du tourisme pour d'autres domaines tels que l'immobilier et les transports, une proportion bien plus importante de l'économie sera gravement touchée. IHS Markit estime qu'environ 90 % des recettes fiscales du gouvernement proviennent du secteur du tourisme.IHS Markit s'attend à ce que la croissance moyenne du PIB des Maldives se situe dans la faible fourchette de 4 % au cours des deux prochaines années. Les perspectives restent affectées par des facteurs de risque négatifs : en tant que petite économie, les Maldives sont inévitablement vulnérables aux chocs extérieurs, à l'évolution de l'environnement politique intérieur et aux catastrophes naturelles. Ces risques à la baisse pour l'économie du pays vont de pair avec un ralentissement de la croissance mondiale et des incertitudes politiques internes.L'État islamique a revendiqué son premier attentat aux Maldives en avril 2020, ce qui marque une escalade - puisqu'il s'agit du premier attentat directement revendiqué, et qu'il s'agit d'un incendie criminel - à la suite d'une récente occurrence modérée de terrorisme islamiste. Dans un an, les attentats resteront probablement de petite envergure et impliqueront l'utilisation de couteaux, d'armes légères et probablement un incendie criminel. Ces attentats sont également susceptibles de viser des opérations touristiques, car elles pourraient ne pas adhérer au conservatisme religieux.

Operational Outlook

Les petites grèves qui touchent les stations moins d'une semaine sont probablement dues à des conflits, le plus souvent pour non-respect des accords salariaux. Le secteur du tourisme, qui représente près d'un tiers de l'économie maldivienne, est exclu de la loi sur l'emploi de 2008, ce qui limite les moyens de recours des travailleurs. Suite à la levée des restrictions COVID-19, la reprise de l'activité touristique, prévue depuis juillet 2020, réduit le risque de manifestations syndicales et de grèves parmi les milliers de travailleurs obligés de prendre des congés sans solde depuis avril. Les demandes de pots-de-vin resteront probablement courantes à tous les niveaux de l'État dans les îles peuplées, mais elles risquent moins d'affecter les entreprises étrangères qui exploitent des stations touristiques.

Terrorism

En avril 2020, l'État islamique a revendiqué sa première attaque aux Maldives lorsque cinq bateaux et deux dériveurs de l'île de Mahibadhoo ont été incendiés par des individus non identifiés. Cet attentat marque une escalade après une récente apparition modérée du terrorisme islamiste, qui a fait appel à des armes légères. En février, trois hommes ont été poignardés à Hulhumale, lors d'un attentat revendiqué par un groupe djihadiste national, Al Mustaqim Media, affilié à l'État islamique. Cela a également mis en évidence le risque posé par les rapatriés militants d'Irak et de Syrie. Les futurs attentats viseront probablement les biens du gouvernement et les Maldiviens qui ont des opinions libérales. Le gouvernement a adopté des mesures préventives fortes à l'égard des menaces pour apaiser les craintes des touristes.

Crime

Le taux de criminalité aux Maldives est faible. Les visiteurs étrangers sont rarement pris pour cible dans les cas de crimes violents, qui ont tendance à impliquer les résidents locaux. Les principaux risques sont les petits délits opportunistes tels que les vols à la tire, les stations touristiques (principalement situées sur leurs propres atolls) n'étant pas susceptibles d'être visées ou touchées. Les taux de consommation de drogues et les incidents de contrebande de drogues ont augmenté ces dernières années. En décembre 2018, la police de Hong Kong a arrêté trois citoyens de Hong Kong pour avoir tenté de faire passer 7 kg de cocaïne des Maldives à l'aéroport international de Hong Kong.

Social Stability

Haute

Après la conclusion pacifique des élections aux Maldives en 2018-19, le risque de manifestations menées par la société civile ou l'opposition a considérablement diminué dans la capitale Malé. Les protestations menées par l'opposition actuelle ne sont probables que si des allégations contre le gouvernement en place apparaissent concernant la corruption, ou le non-respect des exigences de son manifeste. En tout état de cause, il est très peu probable que les stations balnéaires et les activités touristiques dans les atolls éloignés de Malé soient touchées. Les gangs criminels sont rarement impliqués dans des rassemblements, ce qui augmente le risque de violence.

Health Risk

Un certificat de vaccination antiamarile est exigé à l'entrée du pays pour les voyageurs en provenance d'une zone endémique.

Systématiquement

Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut éviter une vaccination inutile.

Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite : Le vaccin doit être mis à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités du séjour

Fièvre typhoïde : si le séjour doit se dérouler dans des conditions d'hygiène précaires (pour les enfants : à partir de l'âge de deux ans).

Encéphalite japonaise : pour des séjours de plus d'un mois en zone rurale et pendant la saison des pluies (pour les enfants : à partir de l'âge d'un an). La vaccination est à pratiquer dans un centre médical sur place.

Pour les enfants : toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

Natural Risks

Le visiteur étranger relèvera que de novembre à avril, la saison de la mousson s’étend au nord-est tandis qu’elle survient au sud-ouest de mai à octobre. Des inondations et des perturbations dans les transports sont alors à anticiper.

En raison de l'obsolescence de diverses infrastructures (cf. évacuation des eaux de surface), il n'est pas rare que des précipitations abondantes dans la capitale débouchent sur des inondations et leur lot de conséquences, sur le confort et la circulation des véhicules notamment.

Touchées par le tsunami destructeur de décembre 2004, les Maldives ont réparé depuis lors et modernisé la quasi-totalité de leurs infrastructures d'accueil, à plus forte raison touristiques.

Practical Information

Climat

Le climat est ensoleillé mais régulièrement pluvieux (courtes pluies) avec deux saisons des pluies. La mousson du nord-est arrose les Maldives de décembre à mars ; celle du sud-ouest entre mai et octobre. Les pluies sont plus abondantes lors de la seconde mousson. Les précipitations sont à leur maximum en juin et juillet. Les températures descendent rarement sous 25°C ; l'eau de la mer est en moyenne à 28°C.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 960
Police: 119

Electricité

Voltage: 230 V ~ 50 Hz

Prises:

Niveau de risque
Critique Haute Moyen Faible Minimale