Aller au contenu principal

Belgique Rapport de pays

Niveau de risque du pays

Faible

Vue d'ensemble

Executive Summary

Le 18 août, le roi Philippe a nommé Egbert Lachaert, chef du parti Open VLD, comme la 12e personne chargée de tenter de former un gouvernement après les élections peu concluantes de mai 2019. En mars, le Parlement belge a donné au gouvernement intérimaire dirigé par Sophie Wilmès des pouvoirs spéciaux pour gouverner pendant l'épidémie de coronavirus 2019 (COVID-19). Ces pouvoirs spéciaux expireront le 17 septembre, et Sophie Wilmès a déclaré qu'elle était prête à démissionner si elle ne recevait pas la confiance du Parlement. Si les partis politiques ne parvenaient pas à un accord et que le Parlement votait contre la reconduction de Mme Wilmès, des élections anticipées seraient probablement organisées.Les autorités de la province d'Anvers ont levé le couvre-feu de quatre semaines instauré le 28 juillet pour l'ensemble de la province en raison d'une augmentation localisée des cas de COVID-19. D'autres mesures, notamment la réouverture des centres de fitness et les règles relatives aux soins du visage, ont été assouplies aux niveaux national et local.Il existe un risque accru d'émeutes localisées déclenchées par des brutalités policières perçues, en particulier dans les quartiers les plus défavorisés de la région bruxelloise, avec un risque élevé de dommages matériels et d'incendies criminels associés. Les grandes manifestations organisées ont repris avec la levée des restrictions de confinement, avec une probabilité accrue de voir de petits groupes d'individus piller les magasins, en particulier dans le quartier Louise, à la suite des rassemblements antiracistes. L'économie a subi une profonde récession au cours du premier semestre 2020, le pays ayant été verrouillé pour stopper la propagation du virus COVID-19. Les mesures de soutien financier du gouvernement augmenteront les niveaux déjà élevés de la dette publique et restreindront la politique budgétaire une fois la crise du virus COVID-19 passée.La Belgique est confrontée à un risque accru d'attentats djihadistes à la fois de faible capacité et plus sophistiqués, perpétrés par des acteurs isolés ou de petites cellules, inspirés mais pas nécessairement dirigés par des groupes armés non étatiques tels que l'État islamique.

Operational Outlook

L'environnement opérationnel de la Belgique est généralement attrayant pour les entreprises internationales. Le cadre réglementaire du pays est stable et étroitement lié aux lois de l'Union européenne. La Belgique a accès au marché unique de l'UE et fait partie de l'Union du Benelux, ce qui lui permet d'entretenir des liens économiques et politiques bien établis avec le Luxembourg et les Pays-Bas voisins. La Belgique dispose d'un réseau de communications et d'infrastructures de grande qualité et d'un large éventail de liaisons de transport avec d'autres pays européens. Toutefois, des formalités administratives excessives et des syndicats puissants sont susceptibles de ralentir les activités des entreprises. Au cours du second semestre 2020, le risque que le gouvernement réintroduise partiellement ou localement des restrictions pour contenir une augmentation des cas de COVID-19 restera élevé.

Terrorism

La Belgique est confrontée à un risque élevé d'attentats terroristes, pour la plupart de faible capacité, perpétrés par des islamistes auto-radicalisés agissant seuls ou en petits groupes à l'aide d'armes à feu, de couteaux ou d'engins explosifs improvisés et visant des espaces publics, le personnel de l'État ou des forces de sécurité ou des biens juifs. Des attaques coordonnées faisant de nombreuses victimes, telles que les attentats de Bruxelles de mars 2016, nécessiteraient probablement la participation de combattants étrangers bien entraînés pour réussir. Il existe une présence importante d'individus radicalisés dans plusieurs communautés musulmanes largement isolées. L'OCAM, l'agence antiterroriste belge, maintient le niveau de menace terroriste à 2 sur 4. Le chef de l'OCAM, Paul Van Tigchelt, a déclaré en mai 2020 que le risque d'attaques d'extrême droite était égal au risque d'attaques islamistes.

Crime

Le crime organisé est surtout présent à Bruxelles et à Anvers, mais des groupes criminels opèrent également dans d'autres grandes zones urbaines. Les bandes criminelles utilisent souvent la Belgique comme un carrefour au centre de l'Europe, par exemple pour le trafic d'êtres humains et de drogues vers d'autres destinations. La police a saisi de grandes quantités de cocaïne en provenance du Brésil dans les ports d'Anvers, de Gand et d'Ostende entre 2017 et 2019. En outre, il existe également un risque que des cellules terroristes transfrontalières opèrent à partir du pays. Selon les données publiées par le ministre de l'intérieur Pieter De Crem en décembre 2019, les incidents liés à la criminalité à l'arme blanche sont passés à 657 en 2018, contre 626 en 2017.

War Risks

Le risque de guerre interétatique sur le territoire belge devrait rester minime. Le pays est un membre actif de l'OTAN et de l'Union européenne et n'est confronté à aucune hostilité de la part des pays voisins. Bien que l'armée belge participe à des opérations militaires internationales multilatérales, le gouvernement se concentre généralement sur la diplomatie douce dans les relations extérieures. Cependant, la Belgique soutient l'alliance militaire internationale dirigée par les États-Unis contre l'État islamique, de sorte que la menace d'attaques terroristes en représailles en Belgique (par opposition à la guerre traditionnelle) s'est accrue depuis 2014.

Social Stability

Haute

Les protestations et les émeutes provoquées par le ralentissement économique résultant de l'épidémie de coronavirus 2019 (COVID-19) sont de plus en plus probables. Il existe un risque élevé d'affrontements violents entre de petits groupes de manifestants radicaux utilisant des armes contondantes ou lançant des objets, et la police, qui réagira probablement avec des gaz lacrymogènes. Il existe un risque accru de pillages, notamment de magasins de luxe dans le quartier Louise à Bruxelles, à la suite de grandes manifestations. Les manifestations à proximité des biens de l'Union européenne par des groupes d'intérêt touchés par les décisions de l'UE sont courantes. Les groupes de militants écologistes, tels que Extinction Rebellion, sont de plus en plus susceptibles d'organiser des manifestations visant à bloquer les infrastructures publiques ou à perturber les activités des entreprises.

Health Risk

Vaccins exigés à l'entrée

Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Vaccins recommandés pour tout voyageur

Vaccins de routine : vérifiez auprès de votre médecin que vos vaccins de routine - à savoir les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la polio, la tuberculose, la grippe, la rougeole, les oreillons, la coqueluche, la rubéole et la varicelle - sont à jour.   

Vaccins recommandés pour certains voyageurs

Hépatite A : le vaccin est administré en deux doses, à six mois d'intervalle. Il est efficace à presque 100 pourcent. L'OMS préconise d'intégrer le vaccin contre l'hépatite A dans le calendrier national de vaccinations pour les enfants âgés d'un an ou plus.

Hépatite B : l'OMS préconise que tous les nourrissons reçoivent la première dose dès que possible après la naissance (de préférence dans les 24 heures suivant l'accouchement). Cette première dose devra être complétée par deux ou trois autres du même type afin de terminer la série primaire. Les doses de rappel ne sont pas recommandées à tout âge.

Rage : la vaccination préexposition est conseillée pour les voyageurs se rendant dans des zones reculées et susceptibles d'être exposées à la rage (cf. régions ou environnements où la présence d'animaux errants - chiens, chats -, de chauves-souris et autres mammifères susceptibles d'être porteurs est avérée). Le vaccin est administré en trois doses sur une période de trois ou quatre semaines. La prophylaxie post-exposition est également disponible et doit être administrée dès que la personne a été exposée à un animal susceptible d'être porteur de la rage.

Transportation

La qualité des transports en commun est très satisfaisante.

Des grèves susceptibles de perturber fortement les transports ne sont pas rares. Fin 2014, une série de grèves ferroviaires et aériennes (nationales et régionales) avaient quasi-paralysé le pays à plusieurs reprises.

Practical Information

Climat

Le climat est océanique tempéré, avec des pluies régulières toute l'année. L'été est doux (juin à septembre) et l'hiver est frais voire froid.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 32
Police: 101
Ambulances: 100
Pompiers: 112

Electricité

Voltage: 230 V ~ 50 Hz

Prises:

Niveau de risque
Critique Haute Moyen Faible Minimale