Aller au contenu principal

Cap-Vert Rapport de pays

Niveau de risque du pays

Moyen

Vue d'ensemble

Executive Summary

Le Cap-Vert possède l'un des environnements politiques les plus stables d'Afrique, comme en témoigne le changement pacifique de gouvernement en mars 2016, qui a fait passer le Parti africain pour l'indépendance du Cap-Vert (PAICV) au Mouvement pour la démocratie (MpD). Le Premier ministre Ulisses Correia e Silva s'attache à promouvoir le secteur des services, à réduire les impôts des petites et moyennes entreprises et à diminuer les dépenses pour les projets d'infrastructure coûteux, tout en privatisant les entreprises publiques et en mettant en place une gestion privée des ports et aéroports nationaux. Une participation de 51 % dans Cabo Verde Airlines a été vendue à une société islandaise en 2019, mais le projet de vendre les 39 % restants de la société détenus par le gouvernement a été reporté le 22 mars en raison de la perturbation des vols liée au virus COVID-19. Le gouvernement prévoit également de privatiser la compagnie d'électricité et d'eau Electra en 2020, avec l'assistance technique de la Banque mondiale.Les emprunts publics devraient augmenter considérablement en 2020 pour lutter contre les effets économiques négatifs de la COVID-19. Par exemple, le gouvernement a introduit un moratoire de six mois sur le remboursement des prêts aux banques locales jusqu'au 30 septembre 2020 et a investi dans les services publics locaux en difficulté. Le ministre des finances a déclaré publiquement son opposition à des réductions importantes des dépenses prévues et à des augmentations d'impôts, bien que des révisions budgétaires soient probables et que les travailleurs du secteur public aient signalé des arriérés de salaires en 2020.IHS Markit prévoit une croissance du PIB réel de 5 % pour le Cap-Vert en 2020 ; toutefois, les perturbations liées au virus COVID-19 dans l'industrie du tourisme et la baisse des envois de fonds de la diaspora devraient réduire considérablement la croissance économique prévue. Nous prévoyons que la croissance du PIB réel atteindra 5,7 % en 2021.IHS Markit s'attend à ce que l'escudo capverdien se déprécie légèrement par rapport au dollar américain jusqu'en 2020, en raison de son ancrage fixe à l'euro. Nous nous attendons à ce que l'euro se replie à 1,12 USD lors de la normalisation de la politique monétaire de la Banque centrale européenne, à partir du milieu des années 20.

Operational Outlook

Le gouvernement capverdien a des plans à long terme pour faire de l'archipel un centre de logistique et de services ainsi qu'une destination touristique tout au long de l'année. En juillet 2019, il établira une zone économique spéciale réduisant les mesures réglementaires et fiscales au commerce maritime sur l'île de São Vicente. La corruption au sein du gouvernement est sévèrement réprimée. Les risques de grève ont augmenté après l'épidémie de COVID-19 en raison du manque de recettes publiques et des arriérés de salaires ou des réductions dans le secteur public. Les grèves sont généralement de courte durée et sont plus fréquentes dans le secteur des transports, notamment à la compagnie aérienne nationale en raison de ses difficultés financières depuis 2017. Avant l'apparition du virus COVID-19, les grèves avaient diminué depuis la privatisation de 61 % de la compagnie.

Terrorism

Le gouvernement a affirmé que des groupes militants islamistes, dont Boko Haram et Al-Qaida au Maghreb islamique, pourraient utiliser le Cap-Vert pour le transit, le refuge, le recrutement et l'entraînement. Cependant, il reste très peu probable que les militants islamistes aient fait autre chose qu'utiliser le Cap-Vert à des fins de financement non opérationnel.

Crime

Le taux de criminalité au Cap-Vert est faible pour la sous-région, bien qu'il soit en nette progression. Avec la croissance du tourisme et l'augmentation du nombre de visiteurs d'affaires étrangers, on peut s'attendre à une nouvelle augmentation des petits vols, des agressions et des agressions sexuelles dans les destinations touristiques et les stations balnéaires. L'accalmie temporaire du tourisme causée par COVID-19 augmentera le chômage et exposera les touristes à un risque accru de vol et de tentatives de vol à leur retour. Les crimes violents liés au trafic de drogue se limitent presque toujours à des conflits entre et au sein des réseaux criminels. La police a généralement une bonne réputation, mais des contraintes logistiques, notamment le manque de véhicules et la limitation des équipements de communication et des capacités médico-légales, réduisent son efficacité.

War Risks

Les risques de guerre sont minimes. Le Cap-Vert dispose d'institutions solides, avec un bon niveau de formation et sans antécédents de prise de contrôle militaire, et entretient des relations pacifiques avec ses voisins. Le Cap-Vert a annoncé en mars 2018 qu'il travaillait avec le Portugal pour établir une meilleure présence navale conjointe autour de l'archipel.

Social Stability

La stabilité et les troubles sociaux au Cap-Vert tournent généralement autour des questions de travail, avec des manifestations sporadiques sur les possibilités d'emploi, les allocations de chômage et les augmentations de salaire susceptibles d'augmenter étant donné la chute spectaculaire des recettes du tourisme due à la COVID-19. Le 5 juillet 2019, une foule de plus de 10 000 personnes aurait protesté à Mindelo contre la marginalisation de l'île de São Vicente ; une manifestation similaire a eu lieu sur l'île de Brava en mars 2019. En janvier 2020, les syndicats ont protesté pour exiger de meilleures conditions de travail, de meilleurs salaires et une action gouvernementale contre le chômage des jeunes. En 2020, la croissance économique négative risque d'augmenter les cas de petite criminalité et de violence des gangs.

Health Risk

Vaccins exigés à l'entrée

Fièvre jaune : il n'y a pas de risque de contracter la fièvre jaune au Cap-Vert. Cependant, un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé des voyageurs en provenance d'un pays où le risque de transmission de la maladie existe. Une seule dose du vaccin suffit pour conférer une protection à vie contre la maladie.

Vaccins recommandés pour tout voyageur

Vaccins de routine : vérifiez auprès de votre médecin que vos vaccins de routine - à savoir les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la polio, la tuberculose, la grippe, la rougeole, les oreillons, la coqueluche, la rubéole et la varicelle - sont à jour.   

Vaccins recommandés pour la plupart des voyageurs

Hépatite A : le vaccin est administré en deux doses, à six mois d'intervalle. Il est efficace à presque 100 pourcent. L'OMS préconise d'intégrer le vaccin contre l'hépatite A dans le calendrier national de vaccinations pour les enfants âgés d'un an ou plus.

Typhoïde : le vaccin contre la typhoïde peut être administré par injection (en une seule dose)ou par voie orale (quatre doses). Le vaccin est efficace à 50-80 pourcent ; aussi, il convient de prendre toutes les précautions hygiéniques nécessaires lors d'un déplacement dans une zone à risque (cf. ne boire que de l'eau en bouteille, éviter les aliments insuffisamment cuits, se laver les mains régulièrement, etc.). Le vaccin injectable peut être administré dès l'âge de deux ans (six ans pour le vaccin oral).

Vaccins recommandés pour certains voyageurs

Hépatite B : l'OMS préconise que tous les nourrissons reçoivent la première dose dès que possible après la naissance (de préférence dans les 24 heures suivant l'accouchement). Cette première dose devra être complétée par deux ou trois autres du même type afin de terminer la série primaire. Les doses de rappel ne sont pas recommandées à tout âge.

Paludisme : il n'existe actuellement aucun vaccin homologué contre le paludisme. Cependant, certains traitements antipaludiques sont disponibles par ordonnance et peuvent réduire le risque d'infection jusqu'à 90 pourcent. Le type de traitement prescrit varie en fonction du niveau de risque et de la virulence des souches virales du pays ou de la région visité(e).  La prise d'antipaludiques doit être effectuée durant l'intégralité du voyage ; elle peut être poursuivie quatre semaines après avoir quitté la zone à risque.

Rage : la vaccination préexposition est conseillée pour les voyageurs se rendant dans des zones reculées et susceptibles d'être exposées à la rage (cf. régions ou environnements où la présence d'animaux errants - chiens, chats -, de chauves-souris et autres mammifères susceptibles d'être porteurs est avérée). Le vaccin est administré en trois doses sur une période de trois ou quatre semaines. La prophylaxie post-exposition est également disponible et doit être administrée dès que la personne a été exposée à un animal susceptible d'être porteur de la rage.

Practical Information

Climat

Le Cap-Vert, du fait de sa localisation dans la zone sahélienne, jouit d'un climat tropical sec.

On distingue deux saisons principales : la saison sèche, de novembre à juin, et la saison des pluies, de juillet à octobre. La température de l'air varie de 20°C à 30°C ; quant à la mer, sa température moyenne annuelle est de 23°C à 26°C. La nuit, les variations sont assez faibles, sauf en altitude. L'hiver, les vents peuvent être très violents pendant plusieurs jours.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 238
Police à Santiago: 261 36 37
Police à Sao Vicente: 231 46 31
Police sur l'île de Boa Vista: 251 11 32
Police sur l'île de Brava: 285 11 32
Police sur l'île de Fogo: 281 11 32
Police sur l'île de Maio: 255 11 32
Police sur l'île de Sao Nicolau: 235 11 32
Police sur l'île de Sal: 241 11 32
Police sur l'île de Sao Antao: 221 11 32

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises:

Niveau de risque
Critique Haute Moyen Faible Minimale