Aller au contenu principal

Monténégro Rapport de pays

Niveau de risque du pays

Moyen

Vue d'ensemble

Executive Summary

Le Monténégro sera l'un des pays les plus durement touchés en Europe par la crise COVID-19. Les mesures de distanciation sociale et les restrictions de voyage provoquent des pertes extrêmes dans le secteur du tourisme du Monténégro, qui représentait environ 21 % du PIB en 2019. Même si les restrictions sont assouplies, le nombre d'arrivées diminuera considérablement par rapport aux niveaux de 2019. En avril, IHS Markit a réduit les prévisions du PIB pour 2020 à -6,0 %, après une croissance de 3,6 % en 2019. Le projet d'autoroute Bar-Boljare a fait grimper la dette publique ces dernières années, laissant au Monténégro une faible marge de manœuvre pour une relance budgétaire dans le contexte du choc COVID-19. Depuis février 2019, des groupes d'opposition et de la société civile organisent des manifestations antigouvernementales pour exiger la démission des hauts fonctionnaires et des magistrats, qu'ils accusent de corruption. Le risque d'une vague de protestations à l'approche des élections législatives du 30 août est accru en raison du mécontentement croissant, notamment à l'égard du président Milo Djukanović, qui est au pouvoir sous une forme ou une autre de façon quasi ininterrompue depuis 1989. Les fusillades et les attaques aux engins explosifs improvisés (IED) menées par des groupes criminels rivaux dans les villes côtières présentent des risques élevés de dommages matériels et de blessures pour les passants. Le risque est particulièrement élevé dans la ville touristique de Kotor, d'où sont originaires deux des groupes les plus notoires de la criminalité organisée, les Kavači et Škaljari.

Operational Outlook

La corruption constitue un problème majeur pour les entreprises opérant au Monténégro et les progrès réalisés dans la lutte contre la corruption restent incohérents. Parmi les autres obstacles aux entreprises figurent une bureaucratie inefficace et des pénuries de main-d'œuvre dans divers secteurs. Les cas d'action industrielle sont relativement rares ; cependant, les retombées économiques du virus COVID-19 sont susceptibles d'accroître les risques de grève dans les mois à venir, en particulier dans le tourisme, les transports, les mines et l'industrie lourde. La qualité de l'infrastructure générale est adéquate, mais des mises à niveau importantes sont nécessaires pour que le Monténégro puisse concurrencer les pays européens plus développés.

Terrorism

Une petite minorité salafiste est présente au Monténégro, un certain nombre d'entre eux s'étant rendus en Syrie et en Irak pour y combattre pour divers groupes militaires islamistes actifs. Toutefois, ces personnes n'ont pas indiqué leur intention de commettre des attentats terroristes sur le sol monténégrin. Une tentative de coup d'État qui aurait été déjouée par les autorités monténégrines en octobre 2016 met en lumière le risque croissant que représentent les groupes terroristes d'extrême droite parrainés par des services de renseignement étrangers.

Crime

Le principal risque de criminalité affectant les entreprises et les voyageurs étrangers est la petite délinquance, en particulier dans les zones côtières, dont la grande majorité est non violente. Comme dans les autres pays des Balkans occidentaux, le crime organisé est florissant au Monténégro. Le nombre d'incidents violents dans les lieux publics entre différents réseaux criminels s'est intensifié ces dernières années, augmentant ainsi le risque de dommages collatéraux et de blessures pour les passants. Le Monténégro se trouve sur la route du trafic des Balkans occidentaux, par laquelle transitent de grandes quantités de drogues, de contrebande, d'armes et d'êtres humains. Le problème est exacerbé par des frontières mal surveillées et la corruption des agents des douanes et des frontières.

War Risks

L'adhésion du Monténégro à l'OTAN et son aspiration à rejoindre l'UE, ainsi que l'amélioration des relations bilatérales et de la coopération en matière de sécurité avec les pays voisins, ont considérablement réduit le risque de guerre interétatique. Bien qu'il existe un certain niveau de mécontentement et un sentiment d'exclusion du pouvoir de la part des minorités ethniques, il est peu probable que cela dégénère en violence armée.

Social Stability

Haute

Les niveaux élevés de corruption et de stagnation économique augmentent le risque de manifestations à caractère économique et social dans tout le pays. Ces questions sont susceptibles d'être utilisées par l'opposition pour galvaniser les partisans et organiser des manifestations anti-gouvernementales.

Health Risk

Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du pays.

Systématiquement

Hépatite A : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge d'un an. Pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d'ictère, une recherche préalable d'anticorps sériques (Ig G) peut éviter une vaccination inutile.

Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite : le vaccin doit être mis à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités du séjour

Fièvre typhoïde : si le séjour doit se dérouler dans des conditions d'hygiène précaires (pour les enfants : à partir de l'âge de deux ans).

Rage : pour des séjours prolongés en situation d'isolement (pour les enfants : dès qu'ils sont en âge de marcher).

Pour les enfants : toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

Natural Risks

Le Monténégro se situe dans un environnement sismique régional actif.

Les inondations ne sont pas rares pendant l'hiver et lors de la fonte des neiges ; enfin, de nombreux départs d'incendies sont signalés pendant la période estivale.

Transportation

Le réseau de bus est dense et couvre la totalité du pays. Le réseau ferré est généralement bondé, notamment dans les trains intercités. Il comprend une ligne de voyageurs traversant le pays de l'Adriatique en passant par la capitale jusqu'en Serbie : Bar - Podgorica - Kolasi - Bijelo Polje - Belgrade. A noter toutefois que le recours aux transports en communs, généralement peu confortables, obsolètes et bondés, n'est pas particulièrement encouragé. Les trains sont souvent en retard et lents.  

Malgré l'absence d'autoroutes, le réseau routier est assez développé sur les grands axes. Sur ces derniers, des embouteillages ne sont pas rares, en été généralement. Les routes secondaires et périurbaines peuvent être en mauvais état (présence de bétail errant, travaux non signalés, etc.). Les routes en montagnes sont sinueuses et dangereuses (barrières de sécurité en mauvais état, éboulements, etc.). Il est recommandé d'être particulièrement vigilant lors de la conduite après de fortes pluies ou de neige. Les routes du fond des gorges de la Moraca, celle reliant Niksic à Zabljak et les routes de montagnes dans les cols élevés en montagne sont à éviter en cas de fortes intempéries. Les pneus d'hiver sont obligatoires du 15 novembre au 23 mars. Les conducteurs monténégrins peuvent se montrer agressifs.

Une écotaxe est obligatoire pour tous les véhicules étrangers entrant dans le pays. Toutefois, cette obligation varie selon le modèle du véhicule. Le paiement de cette écotaxe est attesté par une vignette qui se place sur le coin du parebrise du véhicule.

Les taxis sont nombreux et économiques. Demandez une estimation avant le départ. Il est préférable de vérifier que le prix à payer correspond bien au prix horokilométrique indiqué par le compteur. Il est conseillé de refuser toute course proposée par un individu proposant ses services comme taxi.

Des liaisons de ferries existent, reliant entre autres le port de Bar à Bari en Italie.

Les voyageurs relèveront également la présence de deux aéroports internationaux à Podgorica (TGD) et Tivat (TIV).

Practical Information

Climat

Le climat est continental en allant vers l'intérieur des terres, montagnard dans les reliefs et méditerranéen sur les côtes. Au centre du Monténégro, l'été et l'automne sont chauds et secs, l'hiver est froid voire rigoureux avec de nombreuses chutes de neige. Sur le littoral, l'été est chaud et sec, l'hiver doux et humide. Les températures sont plus fraîches en été en montagne.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 382
Police: 122
Pompiers: 123
Ambulances: 124

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises:

Niveau de risque
Critique Haute Moyen Faible Minimale