Aller au contenu principal

Portugal Rapport de pays

Niveau de risque du pays

Faible

Vue d'ensemble

Executive Summary

Le 3 mai, le gouvernement portugais a mis fin à l'état d'urgence national pour limiter l'épidémie du virus de la maladie coronavirus 2019 (COVID-19). Un assouplissement très progressif des contrôles s'applique principalement aux petites entreprises, certaines zones de l'agglomération de Lisbonne étant encore soumises à des restrictions strictes. Les contrôles à la frontière entre le Portugal et l'Espagne ont été assouplis le 1er juillet.La part importante du secteur du tourisme dans l'économie rend le Portugal particulièrement vulnérable aux effets du virus COVID-19, et l'activité devrait se contracter sensiblement en 2020 avant une reprise progressive en 2021. Le plan d'aide mis en place par le gouvernement à la mi-mars (9,4 % du PIB) devrait contribuer à limiter le ralentissement de l'activité, mais il entraînera également un creusement important du déficit budgétaire tout au long de l'année 2020.Le Parti socialiste (Partido Socialista : PS) du Premier ministre sortant António Costa a remporté un nouveau mandat lors des élections législatives du 6 octobre 2019, renforçant sa position de 86 à 106 sièges parlementaires, mais toujours sans majorité générale. Il est donc probable qu'il continuera à travailler avec le Bloc de gauche (Bloco de Esquerda : BE) et l'Union démocratique unitaire (Coligação Democrática Unitária : CDU) pour maintenir la stabilité du gouvernement et de la politique au cours des quatre prochaines années. Jusqu'à l'avènement de la pandémie du virus COVID-19, cette stabilité reflétait un environnement extérieur favorable et une croissance économique soutenue.Bien que le nouveau parti anti-immigration Chega ait remporté son tout premier siège parlementaire lors des élections générales d'octobre 2019, il n'a obtenu que 1,3 % du vote global, ce qui confirme qu'il n'existe actuellement aucun indicateur fort suggérant une recrudescence significative du nationalisme populiste ou un courant important d'euroscepticisme qui façonne l'environnement politique.

Operational Outlook

Le climat social stable du Portugal, son faible taux de criminalité et ses normes de sécurité élevées font qu'il offre un environnement opérationnel généralement positif. La législation récente vise à relever le niveau d'éducation, à contenir la croissance des salaires nominaux, à réduire la bureaucratie du secteur public, à améliorer les infrastructures et à accélérer la création et la fermeture des entreprises. L'excès de bureaucratie reste toutefois un problème, tout comme la corruption dans les contrats de travaux publics. Un ralentissement économique sans précédent résultant de la pandémie COVID-19 a modérément augmenté les risques d'une action industrielle généralisée en 2020. Des grèves sectorielles isolées portant sur les salaires et les conditions de travail restent plus probables et sont susceptibles d'affecter les ports, le fret maritime, les chemins de fer et le secteur public.

Terrorism

Le Portugal n'est pas confronté à une menace terroriste élevée, qu'elle soit nationale ou internationale, et rien n'indique que cela changera au cours des douze prochains mois. Aucun groupe prônant la violence politique n'est actuellement présent dans le pays, bien que huit hommes portugais aient été inculpés par les autorités portugaises fin 2019, car ils étaient soupçonnés de lutter pour l'État islamique en Syrie. La menace terroriste la plus crédible est la possibilité d'une attaque de faible capacité par un acteur isolé. Bien qu'improbable, une telle attaque proviendrait probablement de militants djihadistes. Les cibles les plus probables seraient les institutions de l'État et les ambassades étrangères à Lisbonne, ainsi que les lieux publics les plus fréquentés par les touristes étrangers.

Crime

Le taux de criminalité au Portugal est généralement parmi les plus bas d'Europe. Les crimes violents sont relativement rares et, malgré une légère augmentation des extorsions, ils ont diminué de 8,6 % en 2018, l'année la plus récente pour laquelle des données complètes sont disponibles. De nombreux crimes violents du pays sont, et resteront probablement, liés à la drogue, étant donné que le Portugal est une étape importante dans le trafic de drogue et d'êtres humains en provenance d'Afrique du Nord et d'Amérique latine. Les délits mineurs, notamment les vols à la tire et les vols de sacs, restent fréquents dans les zones touristiques du centre de Lisbonne et de Porto, ainsi que dans les réseaux de transport public de ces villes. Il s'agit généralement d'actes opportunistes qui n'impliquent pas d'armes ou de violence.

War Risks

Le risque de guerre interétatique restera probablement très faible. Les principaux litiges diplomatiques du pays concernent l'Espagne voisine, à propos d'îles inhabitées dans l'Atlantique (Olivenza et les îles sauvages, appelées "Ilhas Selvagens" en portugais), les droits de pêche et les préoccupations environnementales. Néanmoins, les relations commerciales étroites qui existent entre les deux pays, ainsi que leur appartenance commune à l'UE et à l'OTAN, font qu'il est très peu probable que ces différends dégénèrent en conflits armés. Au-delà de l'Europe, les liens du Portugal avec ses anciennes colonies, y compris l'Angola, devraient rester globalement stables.

Social Stability

Les risques d'instabilité sociale ont globalement diminué depuis que l'administration PS est entrée en fonction en 2015, en grande partie grâce à la reprise économique et à la fin du programme de sauvetage du Portugal en 2014. Cette évolution a permis à l'administration de centre-gauche d'assouplir les mesures d'austérité de son prédécesseur et d'augmenter les dépenses de protection sociale. La baisse de 9,5 % du PIB prévue pour 2020, suite à la pandémie du virus COVID-19 et au blocage qui l'accompagne, devrait entraîner une augmentation des risques de protestation, en particulier parmi les travailleurs du secteur public. Toutefois, ces manifestations resteront probablement peu nombreuses et presque toujours pacifiques.

Health Risk

Un certificat de vaccination antiamarile est exigé à l'entrée du pays pour les voyageurs en provenance d'une zone endémique et souhaitant se rendre dans les Açores ou à Madère.

Systématiquement

Hépatite B : la vaccination est disponible pour les enfants à partir de l'âge de deux mois.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite : le vaccin doit être mis à jour si nécessaire (rappel tous les dix ans).

En fonction de la durée et des modalités du séjour

Encéphalite à tiques : pour des séjours en zone rurale et les amateurs de randonnée (pour les enfants : à partir de l'âge d'un an).

Pour les enfants : toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal français devront également être à jour. Dans le cas d'un long séjour, le BCG est recommandé dès le premier mois et le vaccin rougeole-oreillons-rubéole dès l'âge de 9 mois.

Natural Risks

Le Portugal est confronté chaque année à de nombreux incendies de forêt, parfois dévastateurs, notamment dans le nord. Respecter les consignes de sécurité est indispensable. Du 1er juin au 30 septembre, il est strictement interdit d'allumer des feux dans les zones forestières. Cette interdiction inclut les feux de camps, braseros et barbecues pour pique-niques, feux d'artifice et pétards, allumettes, chandelles et cigarettes. Il est notamment interdit de fumer sur les routes traversant les zones forestières.

En outre, le pays est exposé à un risque sismique non négligeable (en 1755, Lisbonne avait été détruite par un séisme puissant, suivi d'un tsunami ayant fait près de 100 000 victimes). Par ailleurs, le Portugal ainsi que les Açores et Madère peuvent être la cible de tempêtes dangereuses.

Les amateurs de bains de mer doivent être conscients des risques significatifs posés par les courants océaniques. Il est recommandé de suivre à la lettre les consignes de sécurité des autorités ; en cas de baignade alors que le drapeau est rouge ou jaune, les nageurs s'exposent à une amende de 55€.

Transportation

La qualité des transports en commun est très satisfaisante. Toutefois, il convient de rester vigilant face à la présence de pickpockets dans les transports, notamment les tramways lisboètes (electricos numéros E25 et E28).

L'ensemble du réseau routier est en bon état. Il est aisé de se déplacer, sauf dans les endroits très reculés et les centres historiques. Le système de péage portugais est entièrement électronique. Après avoir photographié la plaque minéralogique, le paiement peut s'effectuer automatiquement par prélèvement ou dans un bureau de poste. Cette dernière option n'est possible que dans le cas d'une plaque minéralogique portugaise. Si vous conduisez un véhicule doté d'une plaque étrangère, il convient de consulter le site des péages portugais.

La conduite aux Açores peut être difficile en raison des rues pavées étroites, des virages sans visibilité, et des troupeaux sur les routes de campagne. A l'inverse du Portugal continental, aux Açores les paiements ne sont pas faits sur place. Les infractions routières sont enregistrées par radar puis envoyées au contrevenant via service postal.

Les bus tout comme les taxis sont fiables. Dans les taxis, il convient de vérifier que le prix à payer correspond bien au prix horokilométrique indiqué par le compteur. Il est conseillé de refuser toute course proposée par un individu proposant ses services comme taxi. Aux Açores, les taxis n'ont pas de compteur : le prix de la course correspond à un prix de base auquel s'ajoute un taux affiché par kilomètre parcouru. Les bus publics sont peu onéreux. Les services de bus commencent à 7 :00 du matin et fonctionnent, en règle générale, jusqu'à 20 :00 selon la destination. 

Le territoire compte notamment cinq aéroports internationaux situés aux Açores - aéroport João Paulo II (PDL), Faro (FAO), Lisbonne - aéroport Humberto Delgado de Lisbonne (LIS) -, Madère - aéroport Cristiano-Ronaldo (FNC) et Porto - aéroport de Porto-Francisco Sá-Carneiro (OPO)-.

Les aéroports des Açores (PDL) et de Madère (FNC) peuvent être temporairement fermés en raison de rafales de vent.

Practical Information

Climat

Le climat est de type méditerranéen au sud et océanique au nord.

La température moyenne annuelle à l'intérieur du pays est de 13°C au nord et de 18°C au sud. Le printemps et l'été sont généralement ensoleillés, alors que l'automne et l'hiver sont pluvieux, avec du vent. En hiver, on rencontre des températures extrêmes dans la partie nord du pays (elles peuvent tomber à -12°C) tandis qu'en été, celles-ci se rencontrent au sud (elles peuvent monter jusqu'à 44°C). Les régions côtières ont un climat plus doux, les températures variant entre -2°C les matins les plus froids de l'hiver et 37°C au plus chaud de l'été.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 351
Police: 112
Pompiers: 112
Ambulances: 112

Electricité

Voltage: 230 V ~ 50 Hz

Prises:

Niveau de risque
Critique Haute Moyen Faible Minimale