Aller au contenu principal

Paraguay Rapport de pays

Niveau de risque du pays

Moyen

Vue d'ensemble

Executive Summary

Le gouvernement de Mario Abdo Benítez, du parti Colorado au pouvoir (Partido Colorado : PC), reste attaché à des politiques favorables au marché, notamment à une faible imposition. Abdo Benítez est confronté à des problèmes de sécurité, notamment l'occupation de grandes exploitations agricoles par des paysans sans terre et l'insurrection de l'Armée populaire paraguayenne (Ejército del Pueblo Paraguayo : PPE). La menace pour la stabilité du gouvernement, causée par la tentative de mise en accusation d'Abdo Benítez par l'opposition en juillet 2019, s'est maintenant éloignée grâce au succès du gouvernement à contenir le virus de la maladie coronavirus 2019 (COVID-19). En conséquence, le soutien au gouvernement s'est considérablement renforcé. Le gouvernement n'a pas de majorité au Congrès. Les deux principales forces d'opposition, le Front large (Frente Guasú : FG) et le Parti libéral radical authentique (Partido Liberal Radical Auténtico : PLRA), ainsi que d'autres petits partis, détiennent suffisamment de voix pour bloquer les projets de loi. L'effort avorté de l'ancien président Horacio Cartes pour modifier la Constitution afin de permettre sa réélection a fait chuter le gouvernement PC ; les efforts de Cartes pour saper l'administration ont échoué grâce à la capacité d'Abdo Benítez à tirer profit d'une profonde division au sein du PLRA.L'économie entre en récession en raison de l'impact du virus COVID-19 sur la production et de la forte contraction que connaissent les principaux partenaires commerciaux que sont le Brésil et l'Argentine. En avril, l'économie s'est contractée de 12,2 %, ce qui souligne l'effet perturbateur du verrouillage du virus. Toutefois, la croissance enregistrée au premier trimestre atténuera les retombées économiques, avec un PIB annuel qui devrait se contracter de 2,6 % en 2020, mais rebondir à 3,7 % du PIB en 2021, aidé par la forte croissance de l'agroalimentaire.La faible inflation, prévue à 2,0 % en 2020 et à 2,9 % en 2021, a permis de donner une impulsion monétaire. La forte position de la dette extérieure et publique du Paraguay atténue le risque de change. Cela a permis au pays d'accéder facilement aux marchés des capitaux et d'obtenir le financement nécessaire pour fournir un plan de secours d'environ 4 % du PIB afin de contenir les retombées du virus COVID-19.

Operational Outlook

L'environnement des affaires est miné par la faiblesse des institutions politiques et juridiques, qui se traduit par des niveaux élevés de corruption et l'ingérence indue de puissants groupes économiques locaux. Cette situation est aggravée par l'insuffisance des infrastructures, notamment des télécommunications et de la connectivité routière, qui reste l'une des moins efficaces de la région, ainsi que du transport aérien. Le Paraguay s'est classé globalement 95e sur 140 pays dans le Rapport sur la compétitivité mondiale 2018 publié par le Forum économique mondial. Son meilleur score a été obtenu en matière de libéralisation des marchés et de stabilité macroéconomique, où il s'est classé respectivement à 68 et 74. Cependant, en ce qui concerne la force institutionnelle et l'infrastructure, il a obtenu de mauvais résultats, avec 112 et 101 respectivement.

Terrorism

Le petit groupe insurgé Ejército del Pueblo Paraguayo (PPE) constitue la principale menace terroriste ; il opère dans les départements de Concepción et de San Pedro, au nord-est du pays. Le PPE s'attaque sporadiquement aux forces de sécurité et aux propriétaires terriens, les éleveurs de bétail et les producteurs de soja étant confrontés à des incendies criminels, des extorsions et des enlèvements. Le gouvernement précédent avait promis de déloger le PPE, mais sans grand succès. Le gouvernement actuel de Mario Abdo Benítez, qui semble favoriser la continuité de cette politique, est confronté à des défis similaires. Le nombre de policiers et de civils tués par le PPE sous l'ancienne administration a dépassé celui de ses prédécesseurs. Les activités du PPE resteront probablement très localisées, ce qui représente une menace limitée pour les principaux actifs des entreprises.

War Risks

L'intégration économique croissante du Paraguay avec le Brésil et l'Argentine, ainsi que son appartenance au bloc économique du Mercosur, ont aidé le pays à entretenir de bonnes relations avec ses voisins immédiats. Malgré les sources de friction potentielles avec le Brésil au sujet de la contrebande (drogues, armes et contrebande), il est très peu probable qu'elles conduisent à un affrontement militaire. Le Brésil a plutôt renforcé la coopération en matière de renseignement avec le Paraguay pour lutter contre les gangs brésiliens impliqués dans le trafic de drogue, la contrebande d'armes et la contrebande le long de leur frontière commune ; les gangs ont fait du Paraguay leur base d'opérations. La renégociation prochaine du traité d'Itaipú avec le Brésil sur la production binationale d'électricité risque de générer des différends diplomatiques car il s'agit d'une question très sensible au Paraguay.

Social Stability

Les demandes de réforme agraire constituent la principale source d'agitation au Paraguay. La forte concentration des terres agricoles dans quelques mains et l'échec des gouvernements successifs à mettre en œuvre la réforme agraire ont été les principaux griefs à l'origine des protestations les plus perturbatrices de ces dernières années. La Confédération nationale des paysans (Federación Nacional Campesina : FNC) a été la force motrice, promettant d'intensifier les prises de contrôle des terres pour faire pression pour l'accélération de la colonisation. Les départements qui comptent le plus grand nombre d'occupations de terres sont le Haut Paraguay, Caaguazú, Caazapá, Guairá et Itapúa. Les protestations contre les niveaux élevés de corruption au Paraguay ont également connu une augmentation, mais il est peu probable qu'elles deviennent violentes.

Health Risk

Vaccins exigés à l'entrée

Fièvre jaune : un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé des voyageurs venant de pays où le risque de transmission de la fièvre jaune existe. Une seule dose du vaccin suffit pour conférer une protection à vie contre la maladie. Celui-ci doit être administré au moins dix jours avant l'arrivée dans une zone d'endémie afin d'être pleinement efficace.

Vaccins recommandés pour tout voyageur

Vaccins de routine : vérifiez auprès de votre médecin que vos vaccins de routine - à savoir les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la polio, la tuberculose, la grippe, la rougeole, les oreillons, la coqueluche, la rubéole et la varicelle - sont à jour.   

Vaccins recommandés pour la plupart des voyageurs

Hépatite A : le vaccin est administré en deux doses, à six mois d'intervalle. Il est efficace à presque 100 pourcent. L'OMS préconise d'intégrer le vaccin contre l'hépatite A dans le calendrier national de vaccinations pour les enfants âgés d'un an ou plus.

Typhoïde : le vaccin contre la typhoïde peut être administré par injection (en une seule dose) ou par voie orale (quatre doses). Le vaccin est efficace à 50-80 pourcent ; aussi, il convient de prendre toutes les précautions hygiéniques nécessaires lors d'un déplacement dans une zone à risque (cf. ne boire que de l'eau en bouteille, éviter les aliments insuffisamment cuits, se laver les mains régulièrement, etc.). Le vaccin injectable peut être administré dès l'âge de deux ans (six ans pour le vaccin oral).

Vaccins recommandés pour certains voyageurs

Hépatite B : l'OMS préconise que tous les nourrissons reçoivent la première dose dès que possible après la naissance (de préférence dans les 24 heures suivant l'accouchement). Cette première dose devra être complétée par deux ou trois autres du même type afin de terminer la série primaire. Les doses de rappel ne sont pas recommandées à tout âge.

Rage : la vaccination préexposition est conseillée pour les voyageurs se rendant dans des zones reculées et susceptibles d'être exposées à la rage (cf. régions ou environnements où la présence d'animaux errants - chiens, chats -, de chauves-souris et autres mammifères susceptibles d'être porteurs est avérée). Le vaccin est administré en trois doses sur une période de trois ou quatre semaines. La prophylaxie post-exposition est également disponible et doit être administrée dès que la personne a été exposée à un animal susceptible d'être porteur de la rage.

Fièvre jaune : un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est généralement recommandé pour les déplacements hors de la capital Asunción.

Natural Risks

Les inondations sont relativement habituelles dans ce pays sud-américain, spécialement le long de la Paraguay River et dans la capitale, du fait de l'insuffisance du système d'évacuation des eaux. Une inondation à Asunción fin 2015/début 2016 avait contraint une dizaine de milliers de personnes à quitter temporairement leur habitation.

Transportation

D'une façon générale, les transports terrestres sont souvent affectés par la qualité des axes routiers (pas toujours asphaltés) et un respect très relatif du code de la route. De nombreuses rues sont inondées ou impraticables durant la saison des pluies (de novembre à avril). Il est préférable d'éviter de voyager de nuit sur les routes secondaires.

À noter encore que les installations touristiques sont certes satisfaisantes dans la capitale, mais peu développées, voire inexistantes, dans les autres régions.

L'infrastructure électrique du pays est vétuste, les coupures de courant habituelles y compris dans la capitale, particulièrement durant les journées chaudes d'été quand le réseau électrique est soumis à une forte demande (air conditionné).

Practical Information

Climat

Le climat est chaud et humide ; les étés (janvier à mars) sont très chauds (40° parfois 50°C) alors que les hivers, plus agréables, peuvent connaître des variations importantes de température (de 5 à 25°C en une journée). L'humidité est très importante toute l'année, difficilement supportable tant l'hiver que l'été. La saison des pluies s'étend d'octobre à avril avec des pluies violentes et de nombreuses inondations. L'automne et le printemps sont agréables.

Numéros utiles

Indicatif téléphonique: 595
Police, Ambulances: 911
Pompiers: 131

Electricité

Voltage: 220 V ~ 50 Hz

Prises:

Niveau de risque
Critique Haute Moyen Faible Minimale